Tourneur-fraiseur

Définition

Façonne des pièces de métal nécessaires à la construction mécanique avec l’aide d’un tour et/ou d’une fraiseuse à commande manuelle ou numérique. Avec la numérisation, les fonctions du tourneur-fraiseur sont désormais de plus en plus orientées vers des tâches de surveillance et de contrôle, voire de maintenance du matériel d’usinage.

 

Qualités nécessaires
Soigneux, minutieux et précis
Excellente capacité de concentration

Aimer le travail manuel

Bonne Représentation spatiale des volumes
Capacité à effectuer des calculs
 

Condition d’accès
CAP armurerie (fabrication et réparation)
CQP (certificat de qualification professionnelle), organisé par la branche professionnelle, tourneur-fraiseur, fraiseur industriel
Bac pro PM- productique mécanique, option décolletage
Bac pro TU - technicien d'usinage
Bac pro TO - technicien outilleur
Bac pro PLP - pilote de ligne de production.

 

Compétences techniques

Maîtrise des appareils de métrologie
Connaissance des langages de programmation
Utilisation de logiciels de CFAO
Interprétation de dessins industriels
Aptitude à se conformer aux objectifs de la production

 

Rémunération
Débute à 1 450 à 1 500 € brut mensuels mais évolue rapidement jusqu’à 2600 euros mensuels brut

 

Environnement professionnel
Station debout souvent bruyante.

Santé du secteur
Contexte professionnel très favorable

 

Conseil du recruteur

Le métier exige de la polyvalence car les pièces à usiner sont à chaque fois différentes

 

Évolution

Chef d’atelier, chef d’équipe, technicien qualité